La Guilde Saint Georges
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La Guilde Saint Georges

Le forum du club de jeu de rôle de l'espace art et jeunesse de la ville d'Aubagne
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Actualité Pavillon Noir
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 23:39 par Olaf

» Présentation : Porte-Vérité
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 31 Juil 2020 - 9:36 par rodolphe

» ça (re)commence là
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 17 Juil 2020 - 22:03 par THOR

» Evolution des personnages
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeLun 13 Juil 2020 - 16:27 par Olaf

» Présentation de Guy St Estève
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 19 Juin 2020 - 21:29 par Guy St Estève

» TABLEAU D'ENCOMBREMENT
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 19 Juin 2020 - 15:26 par Olaf

» Présentation Thorgeir
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 8 Avr 2020 - 4:55 par Kreüg

» Requiescat in pace
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMar 24 Mar 2020 - 10:53 par Kreüg

»  Présentation de THOR (le plus fort)
2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 11:15 par THOR

Septembre 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930    
CalendrierCalendrier

 

 2 bien triste hiver (3)1007

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sultanor
Divinité
Sultanor

Messages : 1486
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 100
Localisation : planète Terre (le plus souvent)

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 13 Mai 2009 - 8:04

Et oui mes chers amis, c'est avec une note de regret sincère que je dois vous annoncer la mort tragique et mystérieuse de Dame Belissande.
Elle disparue dans des circonstances troubles où trahisons, poisons et passions se mêlèrent comme dans les tragédies d'Aephis l'ancien...
Son repos (?) éternel (re-?) se déroulera dans ce monument qui symbolisera à travers les ages l'unité de Grand Roche : la Sphère de granit.


Dernière édition par Sultanor le Dim 22 Nov 2009 - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sultanor
Divinité
Sultanor

Messages : 1486
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 100
Localisation : planète Terre (le plus souvent)

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Oyez Oyez la bonne nouvelle   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 13 Mai 2009 - 8:15

C'est avec une non moins sincère et immense joie que je vous annonce la naissance de Belisiom, le fils de Dame Belissande et de Takezo Hirumaï.

Grâce soit rendue à Frère Bornie qui permit ce petit miracle.

Sans son intervention, visiblement inspirée par les Dieux, ce petit homme n'aurait jamais vu le jour et n'aurait pas démontrer une telle vaillance durant son premier hiver.

Note technique : le premier jet de vigueur de Belisiom pour survivre fut un 20 naturel !

Takezo a déclaré dans un des ses très rares moments de lyrisme qu'il serait éternellement reconnaissant à Frère Bornie, et s'il accepte le reconnait comme frère.

Un "baptême" est prévu le jour du printemps. Bien entendu vous êtes tous conviés chers amis.
Revenir en haut Aller en bas
Bastien
Avatar
Avatar
Bastien

Messages : 277
Date d'inscription : 02/09/2008
Age : 34

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 20 Mai 2009 - 22:42

@Sultanor a écrit:
Takezo a déclaré dans un des ses très rares moments de lyrisme qu'il serait éternellement reconnaissant à Frère Bornie, et s'il accepte le reconnait comme frère.

Même s'il se doute du côté rhétorique et usuel de la proposition, Frère Bornie a accepté avec joie (désolé du retard ^^) !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMar 26 Mai 2009 - 14:20

il est vrai qu'un tel prénom est lourd à porter. De plus il me semble surprenant que Takezo, restant son seul parent, n'ai pas baptisé son fils d'un autre prénom, d'autant qu'il doit quand même avoir quelques traits Changais, non?

Eriwan s'élève aussi contre l'idée d'associer la boule de granit à la mort de Bellissande, ne serait-il temps d'arrêter d'associer cette boule à toutes les sauces. Eriwan souhaiterais éléver un monument indépendant et unique à la mémoire de son amie Bellissande, quelque de petit et discret (elle n'était quand même qu'une roturière, ne t'en déplaise Delphine) mais de bon goût, je m'imagine mal plus tard dire à son fils que la boule est en l'honneur de sa mère.
Et puis on fera quoi pour maître Albert le jour où il meurt, on lui didiera le château comme monument? où alors la plage? il en a tellement mangé le sable!
bisous à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 27 Mai 2009 - 13:21

non mais, c'est quoi ce langage ?

et puis qu'est ce qu'on en sait que tes mages sont éffacés? Comme si on s'en rappelait? (gniark gniark!)
Revenir en haut Aller en bas
Lutin
Avatar
Avatar
Lutin

Messages : 281
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 32

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 27 Mai 2009 - 14:46

Crying or Very sad

Vais me pendre... un bol de café...
Revenir en haut Aller en bas
Sultanor
Divinité
Sultanor

Messages : 1486
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 100
Localisation : planète Terre (le plus souvent)

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: presqu'happy end   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 3 Juin 2009 - 12:23

voilà hier soir la saison 2 à Grandroche s'est achevée après quelques petites péripéties sans grand intéret...

Toutefois étant bon par nature, comme tout sauvage qui se respecte, je permet à chacun, voire chacune, de nous faire un petit résumé (vu à travers le prisme déformant de sa propre perception et conception du monde) de la saison 2.

Ce petit résumé est tout autant optionnel que de vous accorder un niveau supplémentaire avant la saison 3...



Vous pouvez reprendre un activité normale et sortir draguer, danser, boire, vous amuser... vivre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeJeu 4 Juin 2009 - 16:04

Journal d'un ensorceleur...



1 décembre

J'ai commencé a écrire pour ne pas
oublier, ayant des tendances a l'amnésie j'ai décidé d'écrire ce
petit calepin de voyage. Aujourd'hui j'écris devant les fondations
de ma future maisonnette. J'ai déjà tout en tête, je pense qu'elle
sera pas mal.


9 décembre

Sir Eriwan m'a convoqué, je vais
aller baliser notre territoire. N'ayant rien d'autre a faire je pense
que cela peut être une bonne occupation plutôt que de ruminer seul
dans mon coin. Je n'ai pas beaucoup de compagnon, a part mes
camarades de voyages mais même la je ne fait pas l'unanimité.

Je suis partis avec quatre éclaireurs
de Sir Eriwan, je profite d'une petite pause pour écrire ces lignes.
Mes compagnons de routes a Grand Roche sont:


  • Maitre Albert, ce qui pour moi
    ressemble le plus a un ami. C'est un bien drôle magicien, il ne
    faut pas se fier aux apparences, bien qu'il soit bedonnant et très
    drôle a regarder lors de ces pitreries incontrôlé il n'en reste
    pas moins un puissant (voir même très puissant) magicien. Il fait
    rire sont entourage de ces fabuleuses gaffes a répétition, mais
    c'est un membre cruciale de notre équipé! Vive maître Albert !

  • Dame Bellisande, un noble Voleuse
    dont la beauté me laissera toujours perplexe! Quel drôle de
    personnage aussi je vous l'accorde, j'ai rarement croisée un
    personnage aussi avare. Mais bon chacun a ces défauts, elle c'est
    tout de même rattrapé quand elle a … Amnésie? Je pense tout de
    même que ce défaut lui causera des torts. (édit: Morte: cause …
    avarice...)

  • Faeroth le Grand ! Notre prêtre
    d'Hermès, que serions nous sans l'insondable connaissance de ce
    dernier. Obtus a certains moments, Faeroth a tout de même sut nous
    sortir de certain guet a pen. Si il n'avait cette manie de vouloir
    imposer sa façon de voir les choses, je pense que ce serait une
    personne bien plus importante quel ne l'est a présent.
Voilà l'heure de repartir.


10 décembre

Nous avons croisé des nains
aujourd'hui, il semblait être déçu de savoir que le château de
Grand Roche avait déjà était rénove. Je me demande aussi pourquoi
les quatre gars avec moi étaient tant étonné de voir des nains.
C'est monnaie courante de la ou je viens... Après un bref échange
de parole sans grand sens, nous sommes repartis a longer nos
frontières. C'est la que je fis une de ces rencontres qui allait
changer ma vie.

Alors que comme a mon habitudes, je
taillé la roche la plus proche de la frontière d'un rayon ardent
pour baliser notre périmètre, un petit renard sortit de sa
cachette. Quel ne fut pas ma surprise quand je vis cette petite bête
sortir des fourets, pris de peur le je l'ai pointé du doigts, pour
lui inciter a reculer. La fut ma plus grande erreur, allez savoir,
peut être l'ai je pris pour un rocher a baliser, mais il est en
ressortit que la noble bête qui, simplement attiré par sa
curiosité, vint me voire avec ces petits yeux joueurs, repartis
déposséder d'un ces membres postérieure... (édit: Depuis ce jour
je n'ai séssé de le voir au détour des chemins lorsqu'un animal
fuyait, je le retrouverais pour m'excuser, je le promet! )


15 décembre

Des quatre partis avec moi, il n'en
reste que deux et un salement touché. Nous avons était pris dans
une embuscade Orque. Le temps que je réalise ce qui nous tombé
dessus, deux sont morts. Je me suis chargé des Orque mais le malheur
était fait.

Nous allons enterré nos camarades
dans les bois, ils m'ont confié ne jamais avoir vu ce genres de
créatures dans les environs.


19 décembre

A peine rentré, je suis allé faire
mon rapport a Eriwan. J'ai eut une belle surprise d'ailleurs, maître
Albert en compagnie féminine, et pas des moindres! Héhé. Bref, je
m'egard, il m'accorda son écoute, nous partirons demain voir ce
qu'il est en, nous passerons par la même occasion voir nos
compatriotes nanesque.


21 décembre

Mon Dieu, le quel puis je prier a ce
moment la ? Une gueule de bois carabiné, voilà ce qui me sert la
tête. J'ai bien fêté ma rencontre avec les Nains. Je me souviens
avoir tenté de comprendre leurs langues natals, un seul mots me
viens a l'esprit: GROZUM BOZUM ! Écrire au réveil me donne la
nausée, je continuerais ce soir. Quoi qu'il en soit j'ai vu mes
camarades parlementer avec les maître nains toute la soirée, quel
gâchis.

Nous avons retrouvé le campement
Orque, il n'en reste plus un seul. Qui les a envoyé ? Pourquoi ?
Tels sont les questions qui nous posent soucis... ( édit: par peur
de l'oubli je le note tout de même ici: incident diplomatique entre
moi Albert et Takezo )


30 décembre

J'ai beaucoup de chose a écrire, je
suis réfugié dans une grotte au milieu du désert. La journée a
était dure, je suis seul, j'en est mare.

Bellissande est morte, enfin je crois.
Je ne sais pas ou sont frère Borni et Faeroth, ni Albert et
Katsi...je vais tenté de mettre les idées aux claires.

Nous sommes arrivé après la
Téléportation de Faeroth dans un désert, notre mission tué le
mage qui avait balancé ces orque chez nous. On c'est vite rendus
compte que nous étions entre deux fronts. Une charge orque et une
ville des plus étranges. Nous nous dirigeâmes vers la ville, Katsi
avait fait de moi un grain de sable dans le désert. Pendant que le
reste du groupe parlementer a l'entrer de la ville pour savoir ce
qu'il se passait je me dirigeais en direction du magicien, sa
présence était perceptible.

J'etait sur le toit du magicien, Dame
Bellissande m'avait rejoins. Il me semble qu'en bas il avait des
problèmes avec un garde, allons bon. Il y avait une porte devant
moi, une rapide estimation montrait que cette porte était enchanté
par la magie d'illusion. Sachant que cela ne pourrait me faire de
mal, j'ouvris la porte. Un dragon sortit de l'ouverture, un cris
tonitruant sortit des entrailles de la portes ainsi qu'un gerbe de
flammes imaginaires. Je suis rentré.

Une foie a l'intérieure, je sentis la
magie de Maitre Albert...une dissipation. Nul doute, si je l'avais
sentit, le magicien l'avait sentit aussi. Je me précipita vers le
signal de sa présence. J'entrai en même temps que frère Borni dans
ce qui semblait être une salle d'eau. L'épée de frère Borni
tranchait ce qui aurait était une second plus tôt le corps du mage.
Il avait disparut dans un claquement sourd.

Une foie le groupe rassemblé nous
nous téléportèrent a notre tour, vers l'endroit ou le mage était
partis. On se retrouva sur une tour. Après plusieurs étage bien
rempli, nous arrivâmes dans ce qui semblait être un laboratoire
d'alchimie, quel régal pour les yeux. J'observais le tout les yeux
grand ouvert comme un enfant regardait un cadeau soigneusement
emballé, mais quelque chose n'allait pas. Comme j'avais raison
tiens.

J'ai a peine eut le temps de crier mon
avertissement qu'il en était trop tard. Bellissande avait déjà
effacé une partie du pentacle. Une créature faite de la plus sombre
substance sortit du mur opposée. Décrire le combat dans sa
totalité, je ne pense pas. Je dirais juste que ce fut un chaos sans
nom, Bellissande disparut pendant se combat. Quand je vis que
l'élémentaire de Faeroth avait disparut et que celui ci et Borni
entamé un chant de téléportation, je décida de fuir.

De la s'en suit ma course dans le
désert. Tonnant le nombre de créature que l'on peut y croiser...

J'ai sommeil...


1 janvier

Encore une journée rempli, mais au
moins je suis saint et sauf. Après avoir errer quelques heures de
plus dans le désert, guidé par le bruit du combat, je suis retombé
sur Borni et Faeroth. J'avoue ne pas savoir comment on c'est retrouvé
a Balkov mais ce n'est pas un problème.

Maître Albert et moi avons était
convié au conseil des mages pour appuyer ou non le couronnement du
nouveau Roi. Après un bref coup d'œil sur l'assemblé je pouvais
dire que Maître Albert et moi faisions partis des trois plus
puissant mage de ce Royaume. Le troisième étant le vieux barbus qui
''présidait'' le conseil. Les vieux barbus sont toujours de
puissants mage...J'en est profité d'ailler pour m'enrôler au sein
des Mage de Guerre du royaume.

La cérémonie de couronnement fut
bref et sans accrocs. Nous sommes rentré a Grand Roche accompagné
d'un ancien camarade. Sir Logan le Pourfendeur de Géants! J'avoue
avoir était surpris de voir Bellissande parmi nous, je ne poserais
pas de question mais je n'ai aucune confiance en elle.


15 janvier

Nous somme repartis affronter le
magicien, cette foie tout c'est bien passé. Le magicien est bel est
bien mort, le tête tranché. Voici l'efficacité de Sir Logan ! Nous
repartons Maitre Albert et moi même plein de merveilleux souvenir.

A oui, Bellissande est encore morte,
j'éprouve juste un sentiment de peine envers Takezo, j'espère qu'il
sera bien avec son fils. Puisse t-il ne pas avoir le même caractère
que sa mère bien qu'elle savait être aimable.


25 janvier

A je te tiens enfin! L'emménagement a
fait que je n'ai pas put écrire souvent. Ma maison est fin prête,
je suis content, mon système pour avoir de l'eau fraiche partout
dans la maison fonctionne a merveille, ainsi que celui pour chauffer
la maison en hiver. Heureux!

Moins heureux par contre, meubler
cette battisse ma couté plus que la moitié de ma fortune, j'espère
que cela me reviendras! En ce moment je passe mes journée soit a me
penché sur mes recherches soit a m'entrainer dans mon bosquet. Je
commence enfin a coulé des jours heureux. Seule une femme manque au
tableau, tiens je vais aller roder en ville.


25 février

Faits marquants, aujourd'hui alors que
je vaqué a mes occupations, Maître Albert est venu me voire! Ils
auraient trouvé un dragon ! Je lui est clairement fait comprendre
que jetait catégoriquement contre le fait de tuer une des ces bêtes.
(Et puis même si nous le voulions, pouvons nous seulement le faire?)
Nous avons donc décider en commun d'effacer toutes traces de sa
présence. Il est maintenant impossible d'aller le voir. ( si un jour
tu me lis, tu verra que je prend soin de ne pas transcrire toutes tes
boulettes camarades !! )


Dernière édition par Galeyo le Jeu 4 Juin 2009 - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeJeu 4 Juin 2009 - 16:05

( suite )


26 février

Aujourd'hui on a décide d'aller
rendre visite au peuple aquatique, je suis tout excité a l'idée de
les voire. On m'en a tant parlé. Je me prépare et j'y vais.

Nous avons croiser les Elkaks, nous y
retourneront demain pour avoir les réponses a nos demandes! Sir
Logan ainsi qu'un autre brave guerrier se sont amusé comme des
gosses a combattre sous l'eau, que c'est beau l'insouciance d'un
guerrier.


27 février

Je rentre a peine, la goute pendant
encore du nez. Nous avons visiter le village Elkaks aujourd'hui, j'ai
bien crus ne jamais revenir et finir noyez.

Pour leur prouvé notre simpatie nous
les avons aidé a récupérer quatre de leurs femmes qui sont,
apparemment, les biens les plus précieux de leur peuple. Ce ne fut
pas de tout repos, nous avons dut pénétrer le territoire de
créatures marines. Une longue bataille a fait rage, nous somme tous
revenus indemnes.

Nous avons découvert un temple sou
marin, il faudra que je m'y repenche. D'ailleurs les Elkaks m'ont
donné la permission de creuser, il faut que j'y réfléchisse aussi.

Bon pour ce détendre allons en ville.


27 mars

La vie est belle, de plus en plus
belle. J'ai rencontré une charmante demoiselle du nom de Lisa, elle
me plait bien. J'espère que c'est réciproque. Allé c'était juste
histoire d'écrire quelque mots en ces temps de paix.


5 avril

Eriwan nous a convoqué aujourd'hui
pour parler exploration, nous partirons dans les plus brefs délai
vers une île inconnu a l'ouest. J'avoue être retissent a parti,
mais bon il le faut bien je suis sous les ordres du Royaume, je dois
faire ce qui est bien pour le Royaume.

J'en profiterai pour dire au revoir a
Lisa et lui laisser quelques pièces, a au fait, elle a emménager
dans la maisonnette du bosquet. Cela m'emplit de joie d'avoir une
présence aimante sous le même toit.

Je crois que j'y tiens plus que
prévus. C'est les aléa de la vie.


8 avril

Je suis dans la cale du bateau, notre
chambre, il y a l'air d'avoir du raffut en haut. Mais moi je suis
bien la, voir autant d'eau me rend nostalgique. Les quelques bribes
de mémoires de mon anciennes vie refont surface a la vue de l'eau.

Comment vas Lisa ?


10 avril

Aujourd'hui, je suis mort.

Nous avons débarqué sur une grande
île, le bois présent sur cette étendue semble être utile. C'est
parfait. Nous avons décelez au loin une fumée opaque s'élevant
vers les cieux. Je le sentais mal, un pressentiment m'avait fait me
préparer a toute rencontres avec des morts. Je ne savais pas a quel
point j'avais raison.

Un peu plus loin dans la foret nous
avons rencontré un groupe de macabé combattant une araignée. Cela
m'a fait mal au cœur mais nous avons abattus la créature et châtié
les morts.

Après un petit voyage sans trop de
complications ( une araignée ou deux a esquiver )

nous sommes arrivés a l'orée d'une
clairière très mal fréquenter. Une horde de macabé tourné autour
comme ces croyants en pèlerinage, la fumée noir s'élevait du
centre du cercle. De l'autre coté de la clairière j'ai repérer un
sentier de gravier blanc. Je mi suis diriger. Il menait a une grotte
gardé par deux Ogres morts.

Prés quelques débats pour se mettre
d'accord sur la stratégie a employé, nous nous sommes mis d'accord
sur l'improvisation. Une boule de feu de Maître Albert mi fin a la
second vie des Ogres.

Une créature humaine sortit de la
grotte, une liche. La les choses ce sont corsé. La nouvelle
stratégie était de divertir la liche pendant que Katsi pénétrait
son champ de force et l'anéantisse par le dos. Les choses tournèrent
mal, la liche repartis sur son socle au beau milieu de la clairière.

Nous nous sommes mis d'accord avec
Albert mon ami pour une mission suicide. Nous nous teleportâme plus
ou moins dans le dos de la liche. Je pense que la décharge
électrique qu'elle prit dans le dos ne lui plut point.

Trois ou quatre boules de feu
surgirent du néant, anéantissant a tout jamais la présence de mes
compagnons d'arme. Ne restait debout que Katsi, Albert et moi même.

La dernière chose que je me souviens
de ma second vie fut le sourire mauvais de la liche me regardant avec
insistance quand l'éclaire créât un trous béant dans ma
poitrine...

Les choses a ce moment la sont flous,
je me souviens avoir eut accès deux pactes, un me ramenant a ma
première vie, le second a ma deuxième. Je décida d'oublier le
passé et de revenir sur ce monde de souffrance avec un esprit et un
corps saint.

La encore je ne me souviens pas de
grand chose, en me relevant au temple d'Hermès, je savais que je
devais parler immédiatement avec le prêtre d'Ades vivant dans le
pommerai.

Mes compagnons d'armes revinrent a la
vie, chaque âme revenues me couta un bribe de mon ancienne vie. Une
foie les trois revenus, jetait un homme nouveau.

La première chose que je ferais en
fermant ces pages sera de demander la sa main a Lisa. Souhaite moi
bonne chance.


01 Mai.

Voilà nous sommes mari et femme,
n'est ce pas magnifique. Tout ce qui me sont cher son présent, c'est
tout ce que je peut demander. Après la cérémonie je les ai tous
emmené a la maison, ce fut une soirée chaleureuse, les rires et les
bons souvenirs étaient de mise.

A la fin de la soirée, Maître Albert
nous fit le plus beau feu d'artifice que nous n'avions jamais eut. (
édit: nul ne le revit depuis, maitre Albert, mon ami, où est tu ?)

Je vais me coucher, le sommeil me
prend. Rejoindre ma femme dans Notre lit.


05 Mai.

Je compte ouvrir une boutique
d'instrument de musique. Voilà mon projet. Nous avons décidé avec
Lisa de parcourir le Royaume pour faire la promotion de notre
boutique et voir du pays.

Nous reviendrons quatre mois pour le
mariage de Sir Eriwan. Sur ce petit calepin, je te dis bon vent.

Et veille bien sur la maison!

(édit: Lisa vient de me dire que mes
dates ne sont pas exacte... Nous sommes en 1007... chez moi...non
j'ai simplement du me tromper...)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeLun 15 Juin 2009 - 18:35

excellent... j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
rodolphe
Seigneur
Seigneur


Messages : 159
Date d'inscription : 31/10/2008
Age : 54
Localisation : grans

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Récit d’un Prêtre à son Supérieur   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 1 Juil 2009 - 17:12

Vénérable,
Ecoutez les suppliques d’un pauvre égaré sur le Chemin d’or de la volonté d’Hermès. Cela fait une année que j’ouvre la voie de la citée de Granroche sur le monde. Il reste peu de chose de la communauté de départ.
Du petit village de pécheurs niché dans une anse sous la protection d’une ruine, il ne reste presque rien. Aujourd’hui, un petit nombre de hameaux ont étés fondés dans l’ombre d’un puissant château. Sur la grève, l’ébauche d’un port à vocation d’arsenal s’élève lentement. Et une agora divine s’ébauche à l’orée de la citée.
L’agenda de la citée passe par la mise en valeur de ses ressources, avec la découverte d’une mine de diamant, la creusement d’un marais salant et le défrichage de nouvelles terres agricoles.
Nous explorons aussi de nouvelles idées pour accroître le rayonnement de la citée.
La cité marchande augurée commence sa destinée.
Plus avance la citée, plus les questions et la connaissance croissent. Et nombreuses sont celles qui restent mystérieuses.
Le site de Granroche semble avoir un passé, qui n’a laissé aucune trace dans les chroniques et même la mémoire populaire. Les ruines ne porte aucune marque de nos prédécesseurs. Il y a rien a Balkov qui pourrait fournir une explication que ce site pourtant prometteur puisse être resté si longtemps inoccupé. La seule ruine camouflée, magique et identifiée est un artéfact rapour que nos béotien de mages ont irrémédiablement détruit.
Les rapours, un peuple de magicien qui a disparu. La magie profane semble être assez dangereuse à pratiquer. L’ile a produit peu de puissant magicien qui souvent se sont bizarrement évaporés. Ils semblent pourtant avoir évité ce lieu pourtant propice. Alors, que la magie divine semble en rien affectée. Nos compagnons magiciens acquièrent du pouvoir de façon de plus en plus chaotique. Les magiciens semblent peu partageurs et élitistes. Ils s’éloignent des profanes pour servir d’autres plans.
De curieux portails se sont ouverts de façon, j’espère, fortuites. Un portail sur l’enfer qui a recraché le magicien sans le pervertir. Une monstruosité qui est apparue de nulle part et qui n’augure rien de bon. Une tribu orque bannit a la va vite par un magicien (que l’on a retrouvé). Et pour finir un Seigneur Elémentaire qui semble avoir été attiré par mégarde avec un simple parchemin. J’espère guider par des illuminations divines maîtriser le phénomène et contrôler l’art des portails.
Notre monde semble de plus en plus gigantesque. Notre ile, qui semble vivre en autarcie avec quelques races connues, ne connait même pas ses propres terres. La carte de Sire Eriwan montre notre ignorance crasse. A fortiori, nos excursion dans le monde semble avoir des répercutions que nous ne soupçonnons pas vraiment. Le peuple des mers parle d’ennemis de la surface, de contact, d’histoire et nous les écoutons comme des ignorants que nous sommes. Pire, comme des bouseux nous détruisons à moitié une ruine en l’explorant sans vraiment demander la permission. Nous apprenons un peu sur notre voisin direct l’éternel empire de T’chang. Une Thaumatocratie laïque qui semble couvrir une surface énorme. Ils ont des villes plus peuplées que nos royaumes. C’est aussi ainsi que l’on apprend qu’il existe d’autres empires et d’autres races. Notre dernière excursion sur une ile réputée inoccupée nous a fait violer un pacte dont nous ne savons toujours rien. Y aurait il vénérable un moyen d’accéder à la connaissance de ces traités qui nous concerne ?
Des dangers gisent un peu partout dans ce monde. Nous avons rencontré un dragon qui jusque la était une légende pour enfant. Nous avons aussi affronté une liche qui a bien faillit tous nous tuer. Puis, il y a les orques, les elkaks, les géants, les bêtes monstrueuses, les démons, les morts vivants. Créatures dont nous avons redécouvert inconsciemment l’existence. Puis, il reste certainement bien d’autres dangers à travers le monde. Il faut augmenter les explorations pour améliorer notre connaissance. Louée soit la protection d’Hermès qui nous a ainsi permis de continuer notre route.
Ma foi est mise à rude épreuve. Notre panthéon est divisé et aucune autorité ne semble présider notre destinée. A T’chang la foi est galvaudé, comme une philosophie mineure. A Balkov, nous semblons aux ordres des profanes, les magiciens semblent avoir plus de pouvoirs que nous ? Quelle voie devrions-nous suivre pour réveiller la foi dans le cœur de nos ouailles ? Quel est l’ordre de préséance de notre panthéon ? Existe-t-il d’autre panthéon concurrent ? La foi n’est elle pas notre seule arme contre T’chang ? La guerre semble le seul intérêt durable de la politique et cela a tous les échelons !
Je vais partir en pèlerinage dans les sanctuaires les plus anciens pour y étudier les récits et témoignages des temps légendaires. J’en profiterais aussi pour faire avancer mon projet d’ordre de preux messagers. Je ferais le nécessaire pour revenir pour les noces.
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 21:12

Retour au pays

Arrivée en haut de la colline, j'ai tiré sur les brides de Phan, mon cheval, qui s'est aussitôt arrêté. Ce paysage que je connaissais par cœur m'avait tellement manqué: des champs de blé qui s'étendaient à perte de vue à l'est, à l'ouest la Grande Forêt qui m'a toujours effrayée, au sud les vignes qui ont fait le renom de cette contrée et droit devant, le village. Malbeau, mon village. Avec le château au centre. Bien sûr ce château n'avait rien à voir avec la forteresse de Grand'Roche ou ceux d'autres domaines; c'était un château de taille raisonnable par rapport au village, sans luxe excessif ni prétention.
Il était presque midi, le soleil du printemps faisait resplendir les couleurs du marché sur la place. J'étais sûre que ma nourrice, Hermine, était en train d'y chiner quelque chose. Elle a toujours eu un don pour trouver les choses les plus insolites et leur donner toute leur beauté. Peut-être que si je me remettais en route maintenant j'arriverais avant que les marchands aient rangés leurs étals.
J'ordonnai à Phan d'avancer et il s'élança alors pour descendre la colline. Il avait toujours aimé courir par ici. Bientôt nous sommes arrivés en bas, avons traversons le bois puis nous sommes retrouvés enfin dans la plaine, à quelques kilomètres seulement du village. Phan s'en était aperçu et avait encore accéléré. Au loin la barricade élevée autour du hameau apparut puis finit par se rapprocher. La porte s'ouvrit soudain et deux cavaliers vinrent à ma rencontre. Arrivés à ma hauteur ils s'arrêtèrent, le visage surpris. Phan s'immobilisa à son tour.
_Aurore ! s'exclama le premier. Ca alors quelle surprise !
_Bonjour Robin, dis-je avec un léger signe de tête.
Robin était le chef de la garde du palais, du moins il l'était quand j'ai quitté Malbeau.
_Quand les gardes ont annoncé la venue d'un cavalier, j'étais loin de me douter qu'il s'agissait de vous. Votre père sera sûrement ravi.
_A vrai dire j'en doute. Mais je suis impatiente de revoir mes parents.
_Venez, je vais vous escorter jusqu'au château.
_ Non, ça ira, je voudrais faire un tour au village avant de rentrer.
_Bien, mais ne tardez pas trop.
Nous avons chevauché jusqu'à l'entrée de Malbeau ensemble puis, le marché ayant été nettoyé, je l'ai finalement suivi au château.
Les gardes à l'entrée avaient paru surpris de me voir, tous comme les garçons d'écurie à qui j'avais confié Phan. Puis Robin m'avait accompagné à l'intérieur même du château.
Rien n'avait changé; les mêmes tapisserie, les mêmes tapis… Dans la grande salle à manger les mêmes longues tables en bois, les mêmes chaises et bancs, les mêmes chandeliers et, droit comme "i" dans l'encadrement de la porte, le même père. J'avais toujours eu beaucoup d'admiration pour mon père. Petite je le trouvais beau, grand et fort avec ses longs cheveux noirs et ses yeux bleus si vifs. Et quand son regard avait commencé à être fatigué et que le blanc et le gris avaient pris le dessus dans le noir de sa chevelure, je l'avais trouvé encore plus extraordinaire. Il incarnait pour moi tout ce qu'un homme, et surtout un seigneur, doit représenter: force, sagesse, noblesse. Jamais dans le domaine personne n'a trouvé à redire sur la politique de Sire Harald.
J'aurais certainement souri en le voyant s'il ne jetait pas sur moi un regard noir et glacial. Le visage sévère, les mains derrière le dos, il me dévisageait presque.
_Que viens-tu faire ici ?
Son ton froid me blessa presque autant que ses mots.
_Tu m'as déshonoré Aurore ! Tu n'est plus ma fille.
Je voulu lui dire que je n'avais pas fait ça contre lui, que j'étais partie juste parce que je ne voulais pas de ce mariage arrangé, qu'il m'avait manqué. Mais je n'ai su que baisser les yeux et fixer le sol, le dos rond et les épaules voûtées.
_Tu n'es plus la bienvenue ici.
_Père !
La voix de mon frère s'était élevée forte et claire de l'autre entrée de la pièce. Je me suis tournée vers lui. Il était aussi grand et fort que mon père. Si je tenais mes yeux et mes cheveux bruns de ma mère, il avait, lui, hérité son physique de notre père. Les mêmes yeux, les mêmes cheveux longs, le poids des guerres et des années en moins. Il devait revenir de l'entraînement car sa tenue était tachée de terre et son épée était encore à son côté.
_Yvain ! Ne te mêle pas de cette affaire ! Cela ne regarde que ta sœur, le seigneur Josserand et moi.
_Et bien moi je pense que cette histoire ne devrait concerner qu'Aurore et toi.
Il s'était avancé à côté de moi et posé une main rassurante sur mon épaule.
_Aurore, dit-il en s'adressant à moi, va dans la chambre, je vais discuter avec notre père.
A ma grande surprise, mon père ne répondit rien, se contentant de fixer Yvain droit dans les yeux. J'ai jeté un dernier regard à mon frère avant de sortir de la grande salle d'un pas que j'espérais calme et assuré.


Dans ma chambre, rien n'avait changé: mes toilettes étaient toujours là, ainsi que mes livres et mon violon que j'avais bêtement oubliée en quittant le château au début de l'hiver. Avachie plus qu'allongée sur mon lit, je me suis endormie, certainement épuisée par mon voyage.
C'est en frappant à la porte que Yvain m'a réveillée. Après avoir ouvert la porte, il s'est assis à côté de moi sur le lit, l'air assez satisfait:
_Tu peux rester ici autant que tu voudras.
_Vraiment !
_Ne sois pas si surprise, notre père était très inquiet de ne pas savoir où tu étais et il est quand même heureux de te revoir.
_Je ne pensais pas que tu arriverais à le convaincre.
_Et bien en réalité, je ne suis pas arrivé seul. Notre mère m'a soutenu.
_Notre mère !
_Je sais c'est surprenant. Mais c'est quand même notre mère.
_Bien sûr, une mère qui ne nous a jamais adressé un regard à partir du moment où elle a arrêté de nous allaiter et qui laisse notre père me condamner à la même vie insipide qu'elle. Je veux dire par là un mariage arrangé avec un mari pour lequel elle n'éprouve absolument rien et des enfants dont elle n'aura pas voulu et pour dont elle ne s'est jamais intéressé.
_Mère a passé du temps avec toi…
_Bien sûr, quand j'ai été assez vieille pour être habillée et coiffée comme une poupée pour me présenter à mes futurs maris potentiels.
_Peut-être, mais aujourd'hui elle a réussi à convaincre notre père de te laisser rester au château. Par contre, père a quand même ordonné à Robin de trouver deux ou trois garde pour te surveiller.
_Ca ne me surprend pas vraiment. En tout cas merci de ton soutien.
_C'était la moindre des choses. Après tout, c'est moi qui t'ai conseillé de partir à l'aventure si tu ne voulais pas de ce mariage. D'ailleurs en parlant de mariage, j'épouse la fille du seigneur de Galénie au début de l'hiver. J'espère que tu seras là.
_Non, ne me dis pas ça. Tu as toujours été amoureux de Marie et tu en épouse une autre.
_Oui, car épouser la fille de la nourrice ne doublera pas l'étendue du territoire sur lequel je vais gouverner, alors qu'épouser Jeanne de Galénie si.
_Yvain…
_Que veux-tu, je n'ai pas été aussi sensible que toi aux histoires que nous racontait Hermine il n'y a pas encore si longtemps. Je suis un futur seigneur, pas un grand romantique.
_Et bien sans être une grande romantique, j'ai tiré un leçon de toutes ces histoires que nous racontait Hermine: quand on fait quelque chose sans y mettre son bon cœur ça finit toujours mal. Mais je te souhaite beaucoup de bonheur.
_Je pense que ce sera possible, même si ma vie ne ressemble pas à celle de Tristan et Iseult, Albert et Kron… (ben quoi, j'ai bien précisé que ces histoires n'étaient pas si vieilles… et puis c'est pour la transition)
_D'ailleurs je l'ai rencontré cet Albert !
_Non ! Ecoute, nous avons du temps avant le dîner alors raconte-moi ce que tu as fait depuis ton départ.
_Et bien beaucoup de chose je dirai.
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 21:14

"Comme tu le sais, je suis partie au lever du soleil. Je suis passé chez Rolland, l'armurier, qui m'a donné mes armes et mes protections puis je suis partie vers l'ouest. Au début je ne savais pas vraiment où aller puis j'ai appris que Grand'Roche accueillait ceux qui n'avaient pas vraiment d'endroit où aller alors je me suis dit, pourquoi pas ? Je me suis donc mise en route mais j'ai été bloquée par une tempête de neige quelques temps et j'ai fini par arriver à Grand'Roche courant janvier. J'avais entendu dire que cette baronnie était en piteux état mais ça n'était pas du tout le cas. Il y a là-bas une magnifique forteresse, elle est récente donc il y manque quelques petites choses mais la bâtisse est vraiment impressionnante. Il y a aussi un petit village de pêcheurs dont les maisons en bois sont toutes adossées à un mur de pierre, ce qui les protège. Et puis il y a aussi une grande digue et un grand port où des bateaux peuvent être réparés. Il y a des vignes qui ont été plantées et des vergers, des champs de fleurs… Et la falaise qui surplombe la mer… La mer est vraiment magnifique les jours de soleil, même en plein hiver. C'est une très belle contrée. J'aimerais que tu puisses la voir un jour."
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 21:15

_Et le seigneur local, il t'a fait bon accueil ?
"Mais oui ! Comment ai-je pu oublier de te dire ça ? C'est Eriwan le seigneur local !"
_Eriwan ! Ca alors… Il s'est donc posé ?
"Et oui. Le nouveau roi l'a nommé seigneur de Grand'Roche en attendant un baron officiel. Mais je trouve que c'est un bon seigneur. Il m'a accueillie très gentiment. Il m'a offert une chambre au château et m'a même introduite au sein d'une équipe dont il a lui-même fait partie. Il y a frère Borni, mais je n'ai pas vraiment saisi qui est son dieu: Héphaïstos, Hermès… Sur ce point là j'ai vraiment du mal. Mais je le trouve très sympathique et serviable. Je suis sûre que nous pourrions devenir amis. Il y a frère Faeroth, prêtre du dieu Hermès. Il n'est pas méchant mais j'avoue que j'ai du mal à supporter son caractère: il veut toujours avoir raison, il croit tout savoir et il est assez hautain. Il m'a même traité d'idiote alors qu'il n'avait pas mieux à proposer de moi. Non vraiment avec lui ça ne passe pas. Il y a aussi Balkan, un guerrier avec qui je m'entends plutôt bien. Il est même un peu plus fort que toi, vraiment il m'impressionne. Il est gentil mais il râle tout le temps. Il est très drôle. Il y a aussi un ensorceleur, Alek. Il est assez… particulier. Mais il est gentil et réfléchi. Il est doué en plus. C'est un élément important de ce groupe ça ne fait aucun doute. Il y a encore Sire Logan. C'est un guerrier plutôt fort qui apparemment a tué des géants."
_Jamais entendu parlé…
"Mais si, c'était le garde du corps du grand roi."
_De celui qui a été assassiné il y a quelques mois ?
"Oui voilà. Il a été exilé à la tour de l'est puis il a été nommé chevalier du roi. En attendant d'avoir une mission il reste à Grand'Roche. C'est un noble, il se bat bien. Et enfin, il y a maître Albert. Honnêtement je ne l'imaginais pas du tout bedonnant et aussi maladroit mais c'est vraiment un grand mage. Il est très fort. Je crois que la grandeur de ses pouvoirs n'a d'égal que sa maladresse. Il parle régulièrement de Kron. Je trouve ça tellement touchant, qu'il arrive à passer outre sa tristesse pour ne se souvenir que des bons moment passés avec son amant. Par contre il n'assume pas complètement cette relation; en même temps, un mage et un barbare… Enfin, tu connais l'histoire toi aussi."
"Dans ce groupe j'ai pris la place d'une jeune voleuse décédée. Je suis arrivée le jour où son compagnon quittait le village avec leur fils, né à la mort de sa mère grâce à frère Borni. Quand je leur ai demandé qui était cette Bélissande, ils n'ont su que me répondre qu'elle n'était qu'une voleuse avare et égoïste."
_C'était peut-être vrai.
"Je ne sais pas. J'avoue que j'ai assez peur de ce qu'ils diront de moi quand je mourrai. Il faut dire que je n'ai jamais vu dans un groupe autant d'égoïsme. Chacun ne pense qu'à soi et à ses intérêts personnels. C'est vraiment… Enfin, personne n'est parfait."
"Le jour de la présentation de l'enfant et du départ du père, une petite troupe est revenue en disant qu'il se passait des choses étranges un peu plus loin dans la baronnie, notre troupe s'est donc mise en route pour aller voir de quoi il s'agissait. Nous sommes arrivés sur place une fois la nuit tombée. Nous avions commencé à nous installer pour la nuit quand les chevaux se sont soudain affolés et que le sol s'est mis à trembler. Les chevaux ont finis par s'enfuir et tandis que certains tentaient de les rattraper, une étrange forme spectrale s'est matérialisée près d'un vieil arbre. Elle a projeté des rochers sur nous donc nous avons répliqués mais j'avoue n'avoir pas été très efficace puisque mes armes ne peuvent rien contre les fantômes. Finalement, grâce à leurs magies, les prêtres et magiciens ont réussi à le faire disparaître mais ils nous ont expliqué qu'il risquait de revenir tant qu'il aurait une bonne raison de le faire. Mais les autres membres du groupe avaient reconnus leur ami Bélissande et ils pensaient donc bien trouver. J'ai eu beaucoup de peine pour cette fille à cet instant. Elle s'est faite tuer d'une flèche empoisonnée en cherchant à récupérer son trésor chez un puissant mage et ils n'ont rien pu faire pour la sauver. Frère Borni a mis au monde l'enfant qu'elle portait puis ils l'ont ramenée à Grand'Roche et enterrée mais elle est malgré tout devenue un fantôme. C'est vraiment triste. Maître Albert et Alek ont décidé de rester près de l'arbre qu'ils ont trouvé mystérieux tandis que les autres ont voulu rentrer à la forteresse. De mon côté je suis restée avec les magiciens, un bras armé peut toujours être utile. Albert et Alek ont découvert que l'arbre était en réalité une sorte de portail et ils ont passés deux jours à essayer d'en comprendre le fonctionnement. De leur côté, à Grand'Roche, Logan, Balkan, Borni et Faeroth ont fait la rencontre d'un nouveau venu, un prêtre d'Hadès. Ce dernier cherchait un endroit où s'installer et trouvait le verger à son goût pour y placer sa grotte. Mais mes compagnons se sont montrés assez réticents à cette idée et se sont un peu énervés. Ce qui, d'après ce qu'on m'a raconté, n'était rien par rapport au moment où le prêtre d'Hadès a quand même établi sa grotte en plein milieu du verger sous leurs yeux. Faeroth s'est vraiment fâché mais, je ne sais plus trop comment, ils ont fini par le laisser tranquille dans son verger. J'aurais vraiment aimé voir Faeroth et Logan se faire ainsi clouer le bec."
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 21:15

_Et le fantôme alors ?
"Et bien c'est frère Borni qui s'en est chargé. Quand tu sauras pourquoi Bélissande était restée sur terre, tu seras sûrement aussi outré que moi. Au moment de l'enterrée, ils devaient l'ensevelir avec son trésor d'une valeur de 3000 pièces d'or et pierres précieuses . Sauf qu'au lieu de le faire, ils lui ont volé son trésor. Faeroth s'est librement servi, seul Borni lui avait laissé une pièce dans la bouche pour Caron."
_Ils ont volé une morte !
"C'est méprisable n'est-ce pas ! Si au moins ils avaient confié ce trésor au père de son enfant pour en faire don à son fils plus tard. Mais non. Je te laisse imaginer la haute opinion que j'ai pour cette bande. Ils m'avaient décrit Bélissande comme une voleuse égoïste mais il me semble que le pire vol, se sont ses anciens compagnons qui l'ont commis. Pauvre fille… faire parti d'un groupe mais être aussi méprisée… peut-être son égoïsme n'était-il qu'une réponse à la façon dont ils la traitaient…"
_C'est lamentable…
"Je sais. Mais frère Borni a ajouté 3 rubis dans la tombe de Bélissande et apparemment, cela a suffi à lui rendre sa liberté. Mais j'imagine qu'au fond, ce n'est pas vraiment ces pièces d'or qu'elle espérait, peut-être juste un peu de… reconnaissance (jet de psychologie réussi sous les yeux de ma sœur, s'il y a besoin de son témoignage…). Seulement ce mot semble étranger au vocabulaire de mon groupe. Pour en revenir à mon histoire, ceux qui étaient partis au village ont fini par revenir dans la forêt où nous les attendions. Maître Albert avait réussi à trouver comment franchir le portail. Je ne sais pas trop comment, mais il a prononcé une phrase dans une langue que je ne connais pas et nous avons pu passer. Là, nous nous sommes retrouvés dans un endroit entièrement glacé. Il faisait vraiment froid. Albert a refait passer Logan de l'autre côté pour qu'il aille chercher des fourrures pendant que nous avons commencé à explorer l'endroit où nous nous trouvions. Une chose était sûre, nous étions à l'intérieur d'un bâtiment. Tout étant recouvert de glace, ce n'était pas vraiment facile à identifier mais c'était étrange et beau à la fois. Logan a fini par revenir avec des fourrures… pour lui…"
_Pour lui seul ? Quel gentilhomme vraiment !
"Oui je sais. Dans ma tête, je me suis dit qu'avant de traiter leur amie décédée d'égoïste, il devrait peut-être commencer par examiner son propre comportement. Enfin… A cet instant, j'ai alors aperçu, à l'intérieur d'un mur de glace, un immense dragon blanc. J'ai voulu prévenir les autres mais à part Borni, ils n'ont pas prêté la moindre attention à mes paroles. Du moins au début. Puis quand nous avons tous commencé à l'observé, le dragon s'est comme réveillé. Il a matérialisé un guerrier mage tchangais devant nous et a parlé à travers lui. Il voulait que nous le libérions. Albert lui a voulu savoir quel était son nom, pourquoi il était là. Puis nous avons commencé à discuté pour savoir si nous devions oui ou non le libérer, compte tenu du danger que représente un dragon blanc."
_Il paraît qu'ils sont vraiment cruels.
"C'est ce qu'ils ont dit, mais les légendes ne sont que des légendes. Mêmes s'il y a toujours une base réelle, le reste est surtout enjolivé, voirE dramatisé au fil des âges. La discussion m'a semblée interminable. Au lieu de se mettre d'accord une fois pour toute ou d'aller demander à Eriwan qui, après tout, est notre seigneur, ils parlaient, parlaient, parlaient encore. Quand j'ai fini par le leur faire remarquer, Logan m'a dit que je n'avais qu'à faire quelque chose. Alors je me suis approchée du mur de glace où était emprisonné le dragon et j'ai passé ma main dessus. La glace a commencé à s'effriter, légèrement, pas de quoi libérer le dragon. Mais là, ce rustre de Logan a sorti son épée et a essayé de m'attaquer."
_Il ne t'a pas blessée au moins !
"Non rassure-toi. Il est fort mais je suis plus rapide et la pointe de ma rapière touchait sa carotide avant même qu'il n'ait pu porter un coup. A ce moment-là, dans ma tête, le dragon a commencé à me parler. D'un côté j'entendais les membres du groupe essayer de nous raisonner, Logan et moi, et de l'autre, j'entendais la voix du dragon. Il me proposait 25000 pièces d'or si je le libérais et me garantissait la vie sauve. Je ne savais pas vraiment comment communiquer avec lui mais il me suffisait de penser je crois."
_Et qu'as-tu fait ?
"Je lui ai dit que son argent de m'intéressait pas. Que seul m'intéressait sa reconnaissance. Que je voulais bien le libérer s'il me promettait de ne pas nous tuer et un jour, en cas de besoin, de venir à notre aide aussi. Il me l'a promis. Je devais avoir une drôle d'expression car mes compagnons ont commencé à se montrer menaçants. Alek et Albert étaient même prêts à me tuer sur le champ."
_Pour l'amour du ciel, qu'est-ce qui ne va pas chez eux ?
"Je n'en sais rien. En tout cas j'ai dit au dragon qu'avant de prendre la moindre décision, je devais d'abord voir avec quelqu'un de plus sage que moi. Je voulais parler d'Eriwan bien sûr. Une telle décision ne pouvait que lui revenir tu ne crois pas ?"
_Bien sûr que si.
"Mais je n'ai pas pu continuer à parler avec le dragon car cette fois mes camarades étaient vraiment prêts à me tuer. Albert m'a menacé de ne pas les en empêcher si je ne partais pas immédiatement. Je leur ai alors parlé de la proposition du dragon, des 25000 pièces d'or. Ils ne m'ont même pas laissé terminer mon récit et Albert m'a fait passer par le portail. A l'instant où mes pieds ont touché le sol de la forêt, je me suis jurée de ne jamais baisser ma garde. Sérieusement, est-ce une façon de traiter un de ses compagnons ? C'est à ce moment-là que j'ai compris que même si Eriwan m'avait fait intégrer cette équipe, je n'avais jamais été aussi seule. J'ai détaché Phan de l'arbre où ils attendait et je suis parti au grand galop vers Grand'Roche pour parler avec Eriwan. J'ignore comment mais alors que j'étais dans un couloir de la forteresse, maître Albert s'est matérialisé devant moi. Il voulais m'empêcher de passer et savoir ce que m'avait dit le dragon. Je lui ai alors répété ce que le dragon m'avait dit, mais maintenant que je me méfiait de lui, je ne lui ai pas parlé de ce que j'avais demandé, sa reconnaissance. Je suis alors passé à côté de lui mais il a voulu me bloquer avec un de ses sortilèges."
_J'espère que tu lui as fait tâter de ton épée.
"Tu me connais, je ne suis pas belliqueuse."
_Peut-être, mais à ta place je lui aurait botté le train, ainsi qu'à ce Logan un peu avant.
"Et dire qu'un jour tu seras seigneur… Au final, je n'ai pas pu m'entretenir immédiatement avec Eriwan parce qu'il y avait ce soir-là un dîner en l'honneur de Dame Anne en visite à Grand'Roche. Dans la soirée, j'ai quand même réussi à lui en parler et il a estimé que tuer le dragon n'était pas une bonne idée et, comme moi, qu'il pensait qu'il serait plus judicieux d'essayer de s'en faire un allié. Mais en attendant d'en savoir plus, il ne fallait rien faire. Et là, le lendemain matin, malgré la décision prise par Eriwan, mes compagnons ont passé deux heures à débattre du sort du dragon. Tu m'as toujours trouvée indisciplinée mais je crois qu'il y a pire que moi."
_Eriwan a toujours été très tolérant. Si jamais quelqu'un envisageait de discuter mes décisions, cela ne se passerait pas comme ça.
"La seule chose sur laquelle nous avons avancée, c'est le nom du dragon. Maître Albert a été demandé au prêtre d'Hadès de l'aider à se souvenir de la conversation avec le dragon et il est clair qu'il a menti sur son nom. Mais je pense qu'il fallait s'en douter. Ensuite, nous nous sommes rendus au bateau au milieu de l'océan à moins d'un kilomètre de la côte. A cet endroit, au fond de l'eau, il y a l'épave d'un navire tchangais et il s'y dégage une incroyable puissance magique qui permet aux magiciens de réaliser des sorts fabuleux, au-delà de leurs propres compétences. Albert et Alek s'y sont régénérés puis, ils nous ont lancés un sortilège pour que nous puissions respirer sous l'eau. Nous avons plongé puis avons visité l'épave. Maître Albert a réalisé un grand feu d'artifice subaquatique. Peu après, d'étranges créatures sont arrivées. Des Elkaks, elfes marins. Leur chaman a attaqué Albert un instant puis, ils ont fini par se calmer. Borni leur a parlé du dragon blanc mais ils ne savaient rien. De son côté, Logan leur a proposé de faire du commerce d'armes entre leur monde et le notre mais ils n'ont pas eu l'air intéressés. Ils nous ont proposé de visiter leur cité et nous avons accepté de revenir le lendemain. Y pénétrer est assez laborieux, du moins pour des humains. Il faut se laisser porter par un courant dans un précipice, je n'étais pas rassurée. Mais le voyage valait vraiment la peine. Leur cité est vraiment belle. Je ne sais pas de quoi cela vient car elle est très simple; peut-être est-ce dû au fait qu'elle soit au fond de l'océan. Un peu plus loin, se trouvait un immense dôme. Les Elkaks nous ont dit que plus personne n'y vivait et que c'était un endroit dangereux."
_Et aucun de vous n'a quand même voulu visiter ?
"Laisse-moi donc terminer. Nous avions aussi remarquer qu'il n'y avait pratiquement pas de femmes dans leur village. Les Elkaks nous ont alors appris qu'elles avaient été enlevées et que certains de leurs guerriers étaient partis les délivrer. Ni une ni deux, nous étions en route pour les aider. En chemin nous avons croisé leurs guerriers en piteux état. Puis nous sommes arrivés au-dessus d'une profonde fosse dans laquelle les femmes elkak étaient retenues. Mais il y avaient aussi d'autres créatures, impressionnantes et inquiétantes, mains et pieds palmés, armés, qui nous attendaient. Une centaine avons-nous estimé. Mes compagnons ont alors dit qu'il s'agissait de Shabugins, créatures ayant attaqué Grand'Roche quelques mois plus tôt en moins grand nombre et qui avaient causé de nombreux dégâts et notamment tué un puissant moine ami d'Eriwan, ainsi que Logan et Kron. J'ai enfin su comment la mort avait mis fin à la belle histoire de Kron et Albert…"
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 21:15

_Mais je croyais que Logan était toujours de tes compagnons ?
"Oui, car frère Faeroth a réussi à obtenir d'Hermès sa résurrection. "
_Et bien, c'est assez impressionnant. Mais face à cent de ces créatures qu'avez-vous fait ?
"Logan a foncé, Albert s'est préparé à l'attaque. Balkan a quelque peu hésité et je dois bien avouer que moi aussi. Mais finalement nous y sommes allés aussi et Balkan a fait un véritable carnage. A un moment donné, les Shabugins sont arrivés sur des requins mais Alek, rusé et intelligent comme il l'est, s'était dissimulé et a ainsi réussi à les mettre en échec. Finalement, nous avons réussi à trouver une petite caverne au fond de laquelle se trouvaient les femmes. Nous les avons aidées à sortir puis les guerriers elkaks encore présents les ont ramenées dans leur cité. Nous y sommes aussi retournés et nous avons été chaleureusement remerciés. Avant de repartir, nous avons voulu visiter le dôme tchangais. Logan y est entré en premier mais il est bien vite ressorti car l'air y était empoisonné. Je ne sais plus vraiment comment cela s'est passé ensuite. Je me souviens juste d'Alek qui disait qu'il serait dangereux de faire un trou dans le dôme car la pression exercée par la mer risquerait de tout détruire. Faeroth lui a alors répondu que ce n'était que des foutaises et Logan a donné un grand coup de poing dans le dôme. Et ce qu'Alek avait prédit arriva: l'eau s'engouffra par le trou et détruisit entièrement le dôme qui se brisa presque instantanément. Nous avons tous été entraînés par le courant ainsi créé et quand l'eau redevint calme, nous avons examinés l'endroit. Personnellement je n'y ai rien trouvé d'intéressant mais je n'étais pas non plus la plus intéressée, il s'agissait surtout de nos amis prêtres et magiciens. Nous sommes ensuite rentrés à Grand'Roche."
_Ca alors, si ce n'était pas toi qui me racontais cette histoire j'aurais du mal à y croire.
"J'espérais connaître l'aventure et bien j'ai été servie. Mais ce n'est pas tout en réalité. Nous sommes restés quelques semaines au calme à Grand'Roche après cela. J'en ai profité pour m'entraîner avec Balkan, un guerrier de sa trempe doit avoir des choses à m'apprendre je pense. Eriwan a aussi planché sur une idée d'impôt. Faeroth a passé beaucoup de temps à chercher qui ferait une bonne épouse pour Eriwan. Il a fini par conclure qu'une fille du Roi serait l'idéal."
_Rien que cela…
"C'est Faeroth. Puis un jour, Eriwan nous a convoqués pour nous confier une nouvelle mission. Il cherchait un endroit où l'on pourrait trouver du bois de bonne qualité. Il a donc affrété un bateau, "la Dent de l'est", pour qu'il nous escorte jusqu'à une île qui recèlerait du bois de la qualité recherchée. J'en ai profité pour apprendre un peu à m'orienter en mer grâce aux étoiles et les bases de la navigation. En accostant sur l'île, nous avons aperçu de grands chênes au loin. L'endroit semblait désert mais une fumée noire s'élevée de la forêt. En nous approchant, nous perçûmes des bruits de combat puis, une fois sur place, nous vîmes une araignée géante affronter des sortes de morts-vivants. Nous avons tué l'une puis les autres et avons continué notre avancée sur l'île, à la recherche de la source de la fumée noire. Arrivés en haut d'une colline, nous surplombions une sorte de cuvette en bas de laquelle une centaine de morts-vivants tournait autour d'un autel mystérieux dont s'élevait la fumée. Droit devant nous, en haut de la colline en face, nous remarquâmes une grotte. Nous nous en sommes approchés, Borni, Alek et moi en tête. Deux ogres montaient la garde dont l'un avec un bâton qui ressemblait à celui de maître Albert. Ensuite tout est allé très vite. Nous avons affronté ces ogres qui se relevaient sans cesse et avons libéré un homme qui devait être prisonnier depuis longtemps. Il s'agissait d'un puissant mage, entouré d'un champ de force. Il s'est matérialisé sur l'autel d'où émanait la fumée et les morts-vivants ont commencé à s'attaquer à nous. La fumée noire s'est étendue progressivement, remontant presque jusqu'à nous. Le mage a parlé d'un traité tchangais que nous aurions rompu. Maître Albert et Alek l'ont affronté magiquement tandis que Borni, Faeroth, Balkan et moi étions toujours près de la grotte. Soudain, le mage a lancé sur nous de gigantesques boules de feu. J'ai essayé de les éviter mais en vain je crois."
_Comment ça ?
"Je me suis réveillée à Grand'Roche, je ne sais pas combien de temps plus tard. Je sais seulement que j'avais été tuée par ces boules de feu et que Faeroth a prié Hermès pour qu'il me ramène a la vie, tout comme Borni. Balkan quant à lui a été ressuscité grâce au prêtre d'Hadès. Albert et Alek nous ont raconté par la suite qu'ils avaient réussi a tuer le mage qui était une liche dans une attaque presque suicide et nous avaient ramenés à Grand'Roche. Alek avait dû être ressuscité lui aussi. J'avoue que mourir m'a pas mal secouée. Au début du mois, j'ai assisté au mariage d'Alek puis j'ai décidé de revenir vous voir. En me réveillant dans le temple d'Hermès, j'ai réalisé que vous me manquiez et que je ne voulais pas rester en froid avec notre père. Donc me voilà."
_Tu es morte !
_C'est la seule chose que tu as retenue de mon récit ?
_C'est la plus marquante en tout cas. Maintenant que je sais ce qu'il t'es arrivé, il est hors de question que tu repartes…
_C'est pourtant bien ce que je compte faire, tôt ou tard. De toute façon, je dois être à Grand'Roche en septembre pour le mariage d'Eriwan.
_Eriwan se marie ?
_Oui, avec la fille de Dame Anne. Je crois que c'est un choix politique assez avantageux mais je ne sais pas vraiment en quoi.
_Tu vois, il y a des mariages arrangés partout.
_Certes. Je lui souhaite comme à toi beaucoup de bonheur quand même.
_Mais tu peux rester encore un peu quand même.
_Pas longtemps, une semaine, deux tout au plus. Je préfère repartir avant que notre père se remette en tête de me marier.
_Allons… Je n'aime pas te savoir seule sur les routes ou à Grand'Roche. Laisse-moi au moins trouver quelqu'un pour t'accompagner. Ronal envisage de quitter Malbeau pour chercher une place de maître d'armes. Ca me fend le cœur de perdre mon meilleur ami mais je suis sûr qu'il accepterait de faire un peu de chemin avec toi. Je vais lui demander.
Avant même que puisse dire quoi que ce soit, mon frère s'était levé et avait quitté la pièce de son pas vif. Je me suis levée en soupirant et me suis dirigée vers ma fenêtre pour regarder le coucher de soleil sur la sombre forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 23:12

Delphiiiinneee !!!!!?
tu m'avais caché ton talent de narratrice !
qu'elle fraicheur, quel rythme et quel sens de la description !
E-P-A-T-E ! Aussi Aurore me permet tu de te demander d'être la chroniqueuse de Grand Roche ? Pour moi, ma très chère amie, en souvenir du temps commun, en hommage à notre futur temps commun... ton Eriwan
Revenir en haut Aller en bas
Alexis
Seigneur
Seigneur
Alexis

Messages : 212
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 27
Localisation : Nouvelle-Zélande

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 23:47

Delphine, j'ai tout bonnement Adoré ton récit, franchement, moi qui comptai en faire un aussi, je suis séché la !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Alexis
Seigneur
Seigneur
Alexis

Messages : 212
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 27
Localisation : Nouvelle-Zélande

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Le récit de Balkan   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeMer 12 Aoû 2009 - 11:25

Le Récit de Balkan

Après avoir erré durant de longs mois, sans trouver une seule trace de civilisation, je vis enfin au loin, un clocher.
Je me sentis soulagé, je m'était surtout dit que je pourrai enfin enlever cette lourde armure, du moins, plus d'une nuit.
Une fois que je fus arrivé en ville, je pris une chambre dans une taverne plutôt mal fréquentée, mais bon, rien n'était plus beau que la civilisation. Le lendemain, décidé à m'installer dans cette ville, je pris la décision de me trouver un emploi. C'est ce jour la que je fus enrôlé volontairement dans la garde de la ville.
Au fur et à mesure du temps qui passait, je fit la connaissance d'un homme étrange appelé Alek, qui me proposait tout le temps des gâteaux, mais en contrepartie, très aimable, avec qui j'aimais beaucoup aller boire des coups à la taverne, ce que nous faisions quasiment tous les soirs.
Un soir justement, alors que nous buvions allègrement comme à notre habitude, mon ami a été très intrigué par un groupe d'aventuriers, il est donc allé les voir et a apparemment reconnu ses amis. Voyant que je n'osait pas les rejoindre, celui-ci me fit signe de m'installer avec eux. Je m'exécutai aussitôt et fît donc la connaissance de Bellissande, de sir Logan, apparemment un tueur de géants très connu du fait qu'il aurait tué à lui tout seul une armée de 1000 géants !
Personnellement, je n'y crois pas trop... Enfin bref, j'ai fait la connaissance de sir Eriwan, d'un mage appelé Maître Albert, je crois que c'est celui dont l'amant est mort il y a peu, je préfère ne pas lui en parler, cela pourrait le froisser, de plus, je ne me souvient plus du nom de son amant, mais il parait que le couple était relativement improbable.
Pendant que l'on parlait, je me suis rendu compte que mon exil a duré bien plus que je ne me l'imaginais : je ne m'étais même pas aperçu que la ville où j'avais atterri était en fait la Capitale de Balkof.
Après deux heures de discussion et 16 tournées de bières, ils me demandèrent si je voulais me joindre à eux pour vivre de l'aventure et surtout bâtir une citée appelée GrandRoche, apparemment il ne doit pas y avoir grand chose là-bas, à part des maisons pourries ...j'ai néanmoins accepté de me joindre à eux, et c'est là qu'a commencé notre aventure.
Quelques jours après, c'était l'anniversaire des 50 ans de règne de notre bien aimé roi, j'appris par la même occasion que sir Logan était le garde du corps du roi, j'en fut très étonné car celui-ci est relativement bourru.
Moi même, je fus chargé avec mon ami Alek ainsi que d'autres gardes de la sécurité rapprochée du roi.
Quelques instants après que le cortège se soit mis en route, il y eu un bruit, et nous nous aperçûmes qu'une flèche avait filé tout droit dans la poitrine d'une femme noble installée sur un balcon qui avait vue sur le cortège ; aussitôt, nous avons essayé de mettre le roi à l'abri, sauf que nous n'avions pas prévu qu'une trentaine d'hommes armés se rueraient sur nous en criant
"A MORT LE ROI !!!". Nous mimes toutes nos compétences en œuvre pour sauver ce vieux roi d'un assassinat plutôt horrible, seulement, ils étaient accompagnés d'un mage puissant qui tua le roi sous les yeux de sir Logan, paralysé par l'infâme mage au moment où il allait verser le contenu d'une potion de guérison dans la bouche du roi. Après que nous en eûmes finit avec les hommes de main du mage, et après avoir tué le mage par la même occasion, mes compagnons décidèrent de se mettre en route vers leur ville : GrandRoche.
Logan quand à lui, et suite à son échec, préféra s'exiler à la Tour de l'Est pendant quelque temps...





Après avoir fait la connaissance d'un prêtre d'Hermès du nom de Faeroth, quelques mois passés là-bas à m'entraîner au combat pour m'améliorer, et à aider à la construction de la nouvelle forteresse. J'appris un beau jour, alors que je m'entraînais au combat monté, la mort tragique de Bellissande, tuée d'une flèche empoisonnée. Nous avons érigé une belle stèle pour elle dans le cimetière de GrandRoche, près de celle d'un dénommé Kron, un héros de GrandRoche (je crois que c'est l'ancien amant de Maître Albert, il a toujours une larme l'œil lorsque on évoque le nom de son chéri).
Nous avons appris par la suite qu'elle avait eu un fils avec le dénommé Takezo, et dans les jours qui suivirent, nous sommes allés au baptême de son enfant.
Une jeune femme du nom de Aurore venait juste de nous rejoindre à GrandRoche, mais, ne connaissant pas Takezo, elle décida de ne pas aller au baptême
Logan, ne connaissant pas lui non plus Takezo, a préféré partir faire sa ronde accompagné de ses apprentis guerriers.
En chemin, il fit la rencontre d'un spectre accompagné de deux goules. Il le fit fuir, mais voyant qu'il était en train de se reconstituer, il préféra rentrer a GrandRoche où le Prêtre d'Hermès, Faeroth, lui mis de l'eau bénite sur son arme.
Une fois le baptême terminé, et après que Logan nous eu raconté ce qu'il lui était arrivé, nous partîmes a la recherche de cet endroit. Après l'avoir trouvé, le même spectre nous attaqua, tandis que nous essayions de le terrasser ; nous nous rendîmes compte qu'il s'agissait du fantôme de Bellissande qui apparemment ne reposait pas en paix. Une fois que le spectre fut terrassé par je ne sais quel moyen (on raconte que quelqu'un lui aurait donné 3000 pièces d'or) les prêtres et le magicien trouvèrent un accès dans un arbre apparemment magique vers un lieu inconnu. Logan et moi même, ne ressentant pas la magie, nous avons décidé de rentrer a GrandRoche pour faire quelque chose de constructif en attendant qu'ils aient fini leurs affaires.
En arrivant, quelle ne fut pas notre surprise de rencontrer un prêtre de Hadès voulant à tout prix installer sa grotte en plein milieu des pommiers, au désespoir général.
Finalement, nous avons décidé de retourner à l'arbre magique.
Une fois arrivés, Maître Albert, nous avait dit de sauter dans une sorte de trou, et en même temps, il prononça des paroles magiques pour activer la porte. Une fois arrivés, on s'est rendu compte qu'il y faisait très très froid, au point de ne pas pouvoir sortir de la ruine dans laquelle nous étions tombés. Et là, à la surprise générale, nous vîmes la tête d'un dragon blanc derrière un mur de glace très fin. Donc Logan, dans toute son intelligence, décida de tapoter la glace avec son épée, et là, le mur commença a se fendre... D'un coup, l'œil du dragon s'est ouvert et un mage de Chang est apparu en image translucide et maître Albert a détecté que la magie venait du dragon. Celui-ci demandait qu'on le libère, étant donné qu'il était coincé dans la glace, et en retour, il nous donnerait de l'or (3000 po). Albert a commencé à le questionner sur ce qu'il faisait là, sur son nom, etc. Il a menti dans toutes ses réponses. (les dragons blancs sont chaotiques mauvais et sont aussi les moins rusés). Nous avons donc refusé, étant donné qu'il mentait. Selon Aurore, le dragon lui aurait proposé 25000 po et la vie sauve si elle le libérait ; croyant qu'il avait bon fond, elle essaya de le délivrer mais Logan l'en empêcha au dernier moment (ouf).
On décida donc d'attendre l'avis d'Eriwan pour tenter de tuer le dragon parce que nous n'étions pas équipés en conséquence et Alek n'étant pas là, nos chances de le terrasser étaient très proches de zéro.
Une fois rentrés chez nous, Aurore partit au galop vers GrandRoche pour raconter un truc à Eriwan dont elle n'a pas voulu nous parler.
Après ces incidents mineurs, une intuition nous amena à nous rendre sous l'eau. Une fois que le prêtre et les mages nous eurent donné de quoi respirer sous l'eau, nous nous rendîmes chez le peuple de l'océan. Ils nous apprirent, après une longue discussion, que des bestioles leur avaient enlevé toutes les femmes de la ville. Dans notre extrême bonté, nous décidâmes de partir à la recherche de ces femmes.
Il ne fut pas difficile pour nous de les retrouver, et après avoir, Aurore et moi-même longuement hésité à attaquer, nous y allâmes et je fus relativement content du résultat étant donné que ces bêtes étaient vraiment faciles à tuer.
Une fois que nous retrouvâmes les femmes du peuple de l'océan, nous les ramenâmes, et nous partîmes en direction d'une ancienne construction tchangaise sous-marine : un dôme. Arrivés là-bas, nous avons pu observer la finesse de Logan qui mis un grand coup de poing dans le dôme qui se détruit presque instantanément, du fait qu'il se remplit d'eau.
Une fois cela terminé, nous rentrâmes à GrandRoche ou sir Eriwan nous donna, quelques jours plus tard, une nouvelle mission.
Celle-ci consistait à aller chercher du beau bois pour GrandRoche dans des terres inconnues à ce jour.
Nous y allâmes, et nous vîmes dès notre arrivée une araignée géante combattant contre deux morts vivants.
Ni une, ni deux, nous tuâmes les revenants ainsi que l'araignée. Nous continuâmes notre chemin, et vîmes au loin des tas de morts vivants qui tournaient autour d'une pierre d'où se dégageait une fumée noire, et un sentier dallé menant à une grotte gardée par deux imposants ogres. Nous nous en sommes approché, et Maître Albert a jugé bon de les tuer à coup de boules de feu, ce qui a bien marché, sauf que une forme s'est matérialisée sur la pierre en contre-bas au même moment et a envoyé tous les morts dans notre direction, ainsi qu'une étrange fumée noire, la même que celle qui sortait de la pierre. Une fois que les morts étaient sur nous, nous nous sommes battus, et là ...un grand blanc...
Je me suis réveillé plus tard, il y avait le prêtre d'Hadès au-dessus de ma tête ainsi que mes autres compagnons.
Je n'avais plus aucunes notion du temps, du moins, à cet instant.
Plus tard, après m'être remis les esprits en place, j'ai appris que j'avais été tué, puis ressuscité par le prêtre d'Hadès à condition que je devienne paladin.

C'est ainsi que le récit s'arrête, mais reprendra très prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
Sultanor
Divinité
Sultanor

Messages : 1486
Date d'inscription : 31/08/2008
Age : 100
Localisation : planète Terre (le plus souvent)

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: fin de saison   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2009 - 21:32

Petit rappel : Mardi chaque personnage devra expliquer ce qu'il a fait pendant ces quelques semaines de glandage plus ou moins alcoolisé.Je souhaiterai avoir dans l'ordre, si les autres MJ m'accordent cette faveur, Alec, Balkan, Logan, Aurore, Faéroth, Albert, et Eriwan (21 h, j'ai un portable avec webcamSi un joueur ou un personnage souhaite nous rejoindre, merci de m'en parler... Je pense à toi Borni. Ou nous quitter...
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2009 - 21:43

Non non, personnellement je reste (accrochée au MJ telle une sangsue). J'attendrai avec mon ticket n°4
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeSam 22 Aoû 2009 - 23:43

Je vais réfléchir !

Quitter la partie c'est peut être une idée à envisager, le personnage d'Eriwan est relativement limité, un peu coincé dans les contraintes de Grand Roche. Son avenir est relativement figé et il devient difficilement jouable, d'autant qu'il n'a plus participé aux dernières aventures et que son statut ne permet plus vraiment de lui faire arpenter le pays au gré des aléas du MJ et des autres joueurs.
Peut être serait-il plus sage d'en faire un PNJ ?...
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Avatar
Avatar
Delphine

Messages : 409
Date d'inscription : 03/09/2008
Localisation : Aubagne

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeDim 23 Aoû 2009 - 0:21

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! ou alors fait un autre perso mais ne quitte pas notre table !!! s'il te plait s'il te plait s'il te plait
Revenir en haut Aller en bas
Lutin
Avatar
Avatar
Lutin

Messages : 281
Date d'inscription : 10/09/2008
Age : 32

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeDim 23 Aoû 2009 - 20:18

« Quel beau village !
_Maître.
_Calme !
_Maître.
_A l'abri de toute agitation
_Maître.
_QUOI A LA FIN ?
_Hum... Trop tard elle était encore fraîche... »

**De bon matin au village de Bèlici, le mage Albert, attirai déjà les foules par ses péripéties...**

« Maître nettoyez vous par magie ça sera plus rapide, déclara la femme qui l'accompagnai.
_Jamais ! Je suis en vacances pas de magies ! Pas de situation l'où je me rend ridicule ! dit le mage en frottant le pied par terre »

Les enfant adoraient maître Albert. C'était un drôle de bonhomme avec un gros nez et une robe grisâtre. Il racontait souvent plein d'histoire farfelut et drôle.
Et en plus il avait une attirance pour les barbares
« POUR LA DERNIERE FOIS LES ENFANT. KRON N'ÉTAIT PAS MON AMANT !
_Alors pourquoi tu porte des robes m'sieur Al' ?
_Bon d'accord j'vais vous raconter la suite de mon histoire.
_J'vous avais dit que ça marcherait. Dit un des enfants

Albert s'assit donc sur une estrade en bois de la ville, les enfant s'assirent autour de lui.
Tous étaient attentif, même l'homme coincé au pilori qui, en fait, n'avait pas le choix

_Alors voilà la suite des aventures des Conquérants de Grandroche :

1 Un retour mouvementé


Le roi venait donc d'être assassiné.
Nous décidâmes quelques mois plus tard de sortir de nos isolements respectif et de nous réunir à Grandroche.
Eriwan étant devenu le superviseur de Grandroche, Faëroth le prêtre principal de la ville, Logan revenue de son isolement, Aleck le coté mystérieux et dément de Grandroche, Bellissande la chieuse et enfin moi l'architecte.
Une fois arrivé à Grandroche pas le temps de souffler que, déjà, cette maudite ville nous réservait une nouvelle surprise.
Nous venions à peine de déposer nos affaires dans un des bâtiments quand soudain, sortit de nulle part une sublime créature du nom de Yassmina.
Elle me proposa un marché et comme d'habitude je ne refusais pas.
Ce fut donc à partir de ce moment là que je devint le troisième élève de Maître Tie.
Le maître de la cinquième école de magie, la magie des flux !

« Hé ben alors ? j'attendais à ce moment la un gros waoooo
_M'sieur Al on comprend rien à la magie.
_M'en fou dite waooo quand même quand je lève les bras.
_WAOOOOO
-Bien. Donc je continue. »

Après avoir réglé les quelques formalités, je réussis à convaincre Yassmina qu'effacer la mémoire de mes compagnons à coup de désintégration n'était pas forcément utile.
Puis elle se téléporta dans la ville de maître Tie, Kroutch

La ville se développai petit à petit, nous avions enfin un château, non chauffé certes mais un vrai château en pierre solide qui ne s'effondrerait pas à la première brise de vent.

Afin d'occuper un peu mes journées, je décidai donc de faire un tour à la source de magie pour apprendre de nouveaux sorts comme voler dans les airs.

« WAOOOOO
_Merci. Dit le mage en baissant les bras
_Vous savez donc voler
_Hé bien... »

Une erreur de calcul m'emmena à me téléporter sur les côtes en état d'urgence.
Heureux de retrouver le sol, je m'étonnai de trouver une forêt que je n'avais jamais remarqué.
D'ailleurs à ma grande stupeur Grandroche n'était plus là.
Je compris qu'avec la puissance de la source, je m'était retrouvé de l'autre coté de la mer.
Dans le royaume de tchang !

« WAOOOO, c'est chiant m'sieur Al »

Une escorte tchangaise m'emmena voir le seigneur de cette province et j'y appris énormément sur leur pays :
-Les mages y sont respecté au plus haut point.
-Tchang n'est pas unis, des provinces peuvent se détester
-Leur façon de gouverner est ferme, ordonné et brutal. Ils gouvernent par la force.
-Leur culture est très différente.

Cette province où j'atterris se nommai Mirtaille. Le seigneur de ces terres était accompagné de deux mages. L'un des deux était une fille. Elle était brune, trait Tchangais et elle se nommé Katsie.
Son regard était à la fois noir, sévère mais avec une légère lueur de tristesse.
Je fit la requête de rentrer chez moi et Katsie qui semblait de mon niveau apporta des parchemins et en lut un.

Nous nous retrouvâmes tout les deux à Grandroche.
Katsie me montra les marques du fouet de l'autorité de son maître et demanda à m'accompagner. J'acceptai.

« Elle était jolie ? »

**Albert se retourne vers la femme blonde derrière lui qui lui lance un regard noir.**

« Heu oui, ça dépend de son humeur
_Tu vois je te l'avais dit, il connait rien aux fille »



Ps : je ne sais pas si j'aurai fini la suite ce soir donc je poste déjà ça
Revenir en haut Aller en bas
Philippe
Divinité mineure
Divinité mineure
Philippe

Messages : 978
Date d'inscription : 17/01/2009
Age : 51
Localisation : euh... fluctuante: Carnoux, Aubagne... ailleurs...

2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitimeDim 23 Aoû 2009 - 22:47

C'est vrai je ne peux décemment pas quitter Eriwan !
A moi de m'adapter à son statut... et puis il faut qu'Eriwan continue le développement de Grand Roche, ce n'est point encore gagné, il y a encore beaucoup d'accords à négocier, de combats politiques et armés à mener...
Sans compter les ambitions inhérentes au personnage qui sont essentielles au développement culturel, politique, économique et législatif de notre attachant Grand Roche pour lequel je suis sensible aux ambitions que vous placez tous en son sein !

Oeuvrons tous ensemble pour faire de Grand Roche notre fierté et prouver aux yeux du monde que nous pouvons faire d'un petit hameau laissé pour compte une cité florissante et un pôle incontournable au sein du monde connu !
Dans quelques années nous pourrons dire au monde entier avec une feinte modestie que nous sommes les fondateurs du fameux Grand Roche (sans compter la puissance, la fortune et la gloire que nous en retirerons !)

Et puis Eriwan veut continuer à participer à la création de la fameuse légende !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




2 bien triste hiver (3)1007 Empty
MessageSujet: Re: 2 bien triste hiver (3)1007   2 bien triste hiver (3)1007 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
2 bien triste hiver (3)1007
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guilde Saint Georges :: Jeux de rôles :: Donjons & Dragons :: MJ: Sultanor :: La race des seigneurs-
Sauter vers: